AccueilPortailCalendrierFAQGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Azure Médara

Aller en bas 
AuteurMessage
Azure

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 24

MessageSujet: Azure Médara   Jeu 22 Avr - 13:43

Nom: Médara

Prénom: Azure

Âge: 167 ans (je sais, je ne les fait pas ^^)

Race: Mi-sirène mi-vampire

Classe: Guérisseuse. Je soigne les blessure grâce à ma pensé (ceux qui ont lu la quête d'Ewilan reconnaîtrons les rêveurs). J'ai une grande connaissance dans l'anatomie de beaucoup de race ce qui me permet bien souvent de les sauver.

Physique: Hybride, j'ai plusieurs apparences possible. Le plus souvent, j'ai l'air humaine. De taille moyenne et bien proportionné, je suis plutôt belle. Ma peau est très pâle,mais pas blafarde comme les vampires. Mes yeux sont d'un bleu profond magnifique. Et mes cheveux rappellent l'onde les beaux jours d'été. Laissés longs, une frange effilé barre mon front. J'utilise souvent cette forme bien que je ne passe pas inaperçu. Habillé d'une tunique rouge terne, j'ai toujours une épée à la ceinture. Même si je n'en ai pas l'air, je suis très forte et cette arme pourtant lourde me semble aussi légère qu'une plume.
J'utilise ma deuxième forme lorsque je suis dans l'eau. Je prend l'apparence d'une sirène. Mes jambes se soudent en une queue de poisson dont les écaille sont bleues électriques.
Bien que j'ai des origines vampire, je me nourris essentiellement de poisson bien qu'il m'arrive de vider quelque animal de son sang en guise de friandise.


Caractère: Douce et pleine de compassion, je ne peut m'empêcher d'aider ceux qui sont dans le besoin. Il ne faut toutefois pas me chercher des poux car je peux frapper. Et fort. Très sociable, j'ai besoin de compagnie. Mon caractère généreux et chaleureux font de moi une bonne amie. Mais têtue, rien ne peu me faire changer d'avis même si tout semble se liguer contre moi. Je me fit plus à mon instinct qu'à mon cerveau qui bien souvent me dit de tout laisser tomber.

Histoire: Un, deux, trois, quatre, cinq, six... Je comptais dix-neuf pas avant la prochaine salle. J'inscrivis ce nombre sur un mur et repris mon compte à zéro. Un, deux, trois... Il fallait que je sorte d'ici. Vingt-six pas. Encore une salle. Je commençait à paniquer. Jamais ne trouverais la sortie de ce fichu labyrinthe. Un, deux, trois, quatre... Douze. Une intersection. A droite. Un, deux, trois... Trente-quatre. Une grille de fer.
Je poussais un soupire de soulagement. D'une main ferme, je poussai la grille. Elle s'ouvrait sur un escalier. Qui montait.
En gravissant les marches glissantes, je sentait que je me rapprochais de la sortie. Et bientôt, de la lumière m'éblouit. Les rayons du soleil dévoilèrent dans quel état lamentable je me trouvait. Couverte de sang, de terre et de poussière, une vilaine plaie barrait mon abdomen tendit qu'une autre, plus superficiel, courait de mon épaule à mon coude.
Je ramassais le sac de toile que j'avais laissé tombé et me dirigeais vers la ville que l'ont pouvait apercevoir plus bas. Il était encore tôt et personne ne se promenait dans les ruelles sales. Je franchis la porte d'un bâtiment miteux et sans aucune hésitation, frappai à la porte au fond d'un couloir mal éclairé. Un "entré" étouffé me parvint.
Mon employeur, un petit homme maigre d'une cinquantaine d'années se précipita sur moi.
-Tu l'as? Tu l'as?
Je hochai la tête en essayant de me soustraire à son haleine fétide. Je lui tendis le sac dont il s'empara avidement. Il l'ouvrit et des pièces d'or, des joyaux, des bijoux... dégringolèrent à terre. Il me lança cinq bourse bien remplit.
-Donne ça aux autre. Et revenez demain. Il y a un autre endroit ou vous devez aller.
Je secouai la tête. Tentant de refluer les larmes qui arrivaient.
-Je ne peux pas... ils sont mort.
L'homme arrêta un instant de regarder les richesse pour me dévisager.
-Et bien, constitue une autre équipe d'ici là. Ce n'est pas les volontaire qui manque.
-Co... comment? Cela fait des années que nous travaillons pour vous! Azela, Rej, Okir et Claire ont perdus la vie dans ce foutu donjon et ça ne vous attriste pas plus que ça?
-Bien sûre que si! Ils étaient très efficace. Je vais les regretter.
-Et bien ne compter pas sur moi demain. Tout ça c'est terminé!
Rageuse, je jetai les bourses à ses pieds et dirigeai d'un pas décidé vers la porte.
-Tu as oublié ton salaire. Ainsi que celui des autres qui te revient.
-Je n'en veut pas. Plus jamais. Je ne suis pas n mercenaire!

Code: [a faire]


Dernière édition par Azure le Jeu 22 Avr - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Azure Médara
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour commencer :: Personnage :: A prendre-
Sauter vers: